top of page

G-                     F

Tu traverses l’existence

Bb       Eb       C-

( C’est joli, c’est crevant ...)

G-           F

Crapahute tes errances

Bb       Eb       C-

Et ton corps résistant

Eb                      Bb

Cherche un refuge un abris un écrin  

C-                         G-

Mais les pauvres, quelles que soient leurs galères

Eb                      Bb

N’ont pas le luxe que certains

                             C-

Voient comme «juste un effort»,

                 G-

D’être propriétaire ...

Toi qui sait pourtant si bien

Que tout est passager,

Que les bases les plus solides

Finissent par fissurer,

 Tu te retrouves à rêver - presque en dernier recours - D’une "terre promise"

Comme dans les livres de contes

Ou dans les Best seller qu’on lit dans les églises...

 

Tu auras marché longtemps,

Et tout ce que tu voulais

C’était poser simplement

Ton cul dans un bout de forêt.

Mais il n’y a plus un seul coin qui n’soit pas à quelqu’un, tu t’es fait chasser.

Si tu veux te ressourcer il faudra bosser à temps plein pour ton bosquet privé.

 

 

 Refrain (2x) :

Tchao, on se casse en Modavie,

Le téléphone en mode avion,

Heureusement que dans ce monde

Délétère ...

Il y a des gens qui sont assez cons

Pour ne pas vouloir devenir

Propriétaires.

 

Sur les ruines de la carrière

Place à l’ensauvagement.

Les racines cherchent la terre

Les feuilles dansent dans le vent,

Et les bouleaux pionniers font le taff

T'inquiète pas : la forêt va revenir ...

Les carrières sans piolets

et les wagons qui vaquent sans rails pour les soutenir...

Tu avais marché longtemps et maintenant tu les vois

ces vestiges du monde industriel glorifié autrefois

Il est mort, ou bien a été délocalisé : on pollura ailleurs

Tu te poses et fais les souhait un peu niais que chacun puisse profiter enfin des fleurs

Refrain (2x) :

Ouais, on appellerait ça "Modavie"

Le téléphone en mode avion

Heureusement que dans ce monde

délétère

Il y a des gens qui sont assez cons

Pour ne pas vouloir devenir

Propriétaires

Il y en a des qui s'imaginent fabriquer les bunkers

Pour survivre aux pandémies, aux attaques nucléaires ...

Mais ouais ! C'est super ! Cachons-nous !

Et chacun pour son cul ! Pas très original ...

Ça ressemble à s'y méprendre

Aux valeurs qui s'étalent dans les pubs du journal

Tu avais marché longtemps et maintenant tu le vois

Étonnant que certain.es ne comprennent pas que ce soit un choix

Qu'il n'y aie pas de chefs, pas de proprio

Ou que les vivaces envahissent le terrain

C'est pas qu'on est sots,

C'est qu'on a décidé de faire ici quelque chose de distinct

Refrain (2x) :

Ouais, on appellerait ça "Modavie"

Le téléphone en mode avion

Heureusement que dans ce monde

Délétère

Il y a des gens qui sont assez cons

Pour ne pas vouloir devenir

Propriétaires

Tu veux en savoir plus sur la Modavie ?

(Ça existe vraiment ! )

Modavie

bottom of page